L’artiste peintre Vince vous invite à découvrir ses oeuvres!

L’artiste peintre Montréalais Vince vous invite à découvrir ses plus récentes œuvres, au Divan Orange du 1er au 31 octobre.

Vince commença à dessiner les gens rencontrés au hasard, sur sa route et, une fois de retour à son atelier, il commença à les peindre. Que se soit dans les transports en commun, à l’épicerie en train d’acheter une pinte de lait, chez le garagiste ou même lorsque vous sortez votre chien très tôt le matin, personne n’est à l’abri de son regard. Que voulez-vous, vous êtes ses muses!

Si ses personnages paraissent désillusionnés, c’est qu’ils portent tous ce paradoxe qui les déchire et les stimule en même temps. Dans leur réalité quotidienne banale et dépourvue d’intérêt à leurs yeux, ils se sentent sans visage, sans identité, sans personnalité et sans traits distinctifs. Ils sont anonymes. La représentation de cet état d’être, de cette solitude incongrue dans un environnement s’élargissant toujours plus, passe nécessairement par un dépouillement de l’environnement pictural de la toile.

Le malaise éprouvé se tait derrière une image de soi qui doit plaire à tous. Cette façade est souvent soutenue par des fondations troubles, perdues et fragiles, mais l’Homme l’ignore, la rejette. La dualité entre ce qu’il doit être (ou désire) et la réalité qui le compose s’entrechoque : ce principe sert de trame à la conception de ses œuvres. Pour laisser transparaître la fragilité de l’Homme et imprégner la toile du sentiment de malaise qui l’habite et le ronge, Vince fait donc disparaître l’environnement du personnage, comme la réalité qui perd tout intérêt face à la virtualité. Cette désillusion du réel qui amène à se réfugier dans un monde qui n’est qu’un concept abstrait que chacun façonne à son image et qui est à la base de sa démarche comme la solitude l’est à l’Homme.

Depuis quelques années Vince s’implique dans différents projets qui lui tiennent à cœur pour faire bouger les choses. Il a participé aux levées de fonds pour : S.O.S Afrique, Ha-Haïtie, Le cabaret du cœur qui penche, Leucan, Artsida, La Maison Oxygène et Mandala Sitù.

Le style de Vince a accroché l’œil de l’auteur québécois François Avard qui l’a approché pour illustrer son livre, Avard Chronique parut en 2008. Par la suite, il fit la page frontispice de l’édition n°4 du magazine Decover en février 2010 et la pochette de l’album du groupe Trusted Waters en 2011. Par la suite, les apparitions télévisuelles dans des téléséries se sont mises à débouler. On a pu voir ses œuvres dans Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Casino, Toute la vérité et La Galère à Radio-Canada. Ses œuvres sont aussi dans le film Le bonheur des autres de Jean-Philippe Pearson.

De plus, Vince fait parti de la collection privée de Pratt & Whitney Canada. Son travail a été présenté lors de plusieurs expositions collectives et solos au cours des dernières années dont; Montréal, Amsterdam, Istanbul, Milan, Melbourne, New York, Shanghai, Paris, Miami et en Italie.

Son studio est situé à Montréal.

Pour en connaitre davantage sur Vince, visitez le site Web officiel.

Site Web officiel : www.vincebeauchemin.com

Les plus récentes toiles de Vince sont exposées au Divan Orange (4234 boulevard Saint-Laurent, Montréal) jusqu’au 31 octobre.

Partagez cette publication avec vos ami(e)s :

Commentaires via Facebook