La Maison du pêcheur (tournage)

Après avoir débuté l’aventure à Percé, au début septembre, c’est dans un édifice à logements de Montréal que le tournage du long métrage « La Maison du pêcheur » a pris fin, le 25 novembre dernier.

À l’été 1969, Bernard, le fils d’un pêcheur gaspésien, débarque à Percé pour trouver du travail. Il y fait la rencontre de Paul, Jacques et Francis, des militants indépendantistes venus ouvrir la « Maison du pêcheur ». Leur objectif : faire de l’animation sociale et accueillir les jeunes voyageurs. De toutes les régions du Québec afflue bientôt à Percé une faune bigarrée : artistes, hippies, rockers, « pouceux » et autres, ce qui dérange les autorités locales. Séduit par les idées du trio, Bernard s’implique de plus en plus dans leur projet. L’année suivante, le groupe adhérera au Front de libération du Québec (FLQ) et deviendra l’un des principaux acteurs de la Crise d’Octobre. L’histoire de La Maison du pêcheur établit un rapprochement entre les idéaux de ces jeunes de la fin des années soixante et la jeunesse d’aujourd’hui.

Écrit par Jacques Bérubé, Alain Chartrand (également réalisateur) et Mario Bolduc, le film est produit par Vic Pelletier, Jean-Roch Marcotte et Vincent Leroux avec un budget de 4,3 millions de dollars. Il s’agit du tout premier long métrage de fiction réalisé par le Groupe PVP sous la bannière de sa filiale PVP-Fiction.

Les principaux interprètes de « La Maison du pêcheur » sont Luc Picard, Raymond Bouchard, Kevin Parent, Mikhail Ahooja, Vincent-Guillaume Otis, Benoît Langlais, Charles-Alexandre Dubé, Geneviève Boivin-Roussy, Ariane-Li Simard-Côté, Marie-Lyse Laberge-Forest et Jean-François Poulin.

Pendant la durée du tournage, « La Maison du pêcheur » a offert plus de 88 rôles, dont 22 principaux, et a fait appel à plus de 350 figurants originaires de la Gaspésie. Le film sera présenté en salle à l’automne 2013.

Partagez cette publication avec vos ami(e)s :

Commentaires via Facebook

Aimez-vous ces photos? Étiez-vous à cet évènement? Racontez-nous! :)